Acteur majeur du développement économique et social de son territoire, l’Aéroport Marseille Provence souhaite s’inscrire dans une dynamique responsable, volontaire et audacieuse en matière de développement durable.

Pour cela, l’Aéroport s’engage à prendre en compte systématiquement la composante développement durable dans tout le processus de décision et à mettre en œuvre une politique ambitieuse visant à limiter ses impacts environnementaux. Le respect de ces engagements implique d’associer l’ensemble du personnel et des ses partenaires à la démarche et de renforcer nos liens avec la société civile.

DECHETSsommaire

La gestion des déchets est un enjeu majeur pour l’AMP, tant du point de vu de la lutte contre le gaspillage des ressources naturelles que  de la qualité du service qu’elle offre à ses clients et partenaires,

 

Actualités

Un taux de valorisation en hausse pour la 6ème année consécutive. Résultats d'actions au quotidien !

 

Comme toute entreprise ou collectivité, l'Aéroport est un important producteur de déchets. Si le personnel de l'aéroport Marseille Provence ne génère qu'une faible proportion des déchets produits par la plate-forme, il lui appartient de jouer un rôle de coordinateur et de promouvoir une politique de respect de l'environnement. Dès 1996, l'aéroport a été l'un des tous premiers en France à mettre en place un tri sélectif à la source. Avec plus de 8.2 millions de passagers, 117 955 mouvement d'avions par an, 5 000 personnes qui travaillent sur le site et l'activité de nombreux restaurants et commerces, l'aéroport a produit en 2014 environ 2 031 tonnes de déchets répartis comme suit :

 

répartition typologie de déchets

 

Limiter la production de déchets plutôt que d'avoir à les éliminer, constitue la bonne pratique que l'Aéroport encourage chaque fois que possible.

 

dechetsnondangereuxTitre
chiffresclesdechetnondangereux

 

Caractéristiques : Depuis 2010, les Déchets Industriels Banals (DIB) sont appelés "déchets non dangereux". Ils peuvent s'apparenter aux ordures ménagères, c'est à dire les déchets que nous produisons chez nous.

Flux : Les différents flux de déchets non dangereux générés par les acteurs de la plateforme aéroportuaire sont repris ci-dessous :

 

dechetsnondangereux

Prise en charge des déchets non dangereux sur L’Aéroport Marseille Provence
L'aéroport confie à un sous-traitant unique la collecte, le transport et le traitement de l'ensemble des déchets non dangereux produits sur la plateforme.
Le prestataire, sur demande de l'AMP, met à disposition des exploitants des moyens de collecte au travers de containeurs divers : bennes, bacs ou fûts.
Sur chaque collecteur, un affichage fourni par le prestataire est prévu pour informer les salariés de ce qu'ils peuvent jeter ou non. Il est à noter qu'un mauvais tri pendant la collecte rend la benne non valorisable au regard de la société en charge du traitement des déchets et entraîne des surcoûts.
Afin de faciliter le processus de collecte, des véhicules présents sur la plateforme sont affectés à cette tâche.

Les déchets sont collectés quotidiennement et acheminés vers les filières adaptées :

  • Les déchets non recyclables sont amenés à la décharge du Jas de Rhodes (Pennes Mirabeau). 
  • Les déchets recyclables sont amenés dans un centre de tri ou ils bénéficieront d’une seconde vie (Vitrolles).

En 2014, la part des déchets valorisables est de 30%, cette part est en constante augmentation depuis cinq ans.

 

dechetsdangereuxTitre
chiffresclésdechets

Caractéristiques :
Les déchets dangereux, anciennement appelés Déchets Industriels Spéciaux (DIS), présentent des risques élevés pour l'homme et son environnement car ils possèdent l'une ou plusieurs des propriétés suivantes :

dechetsdangereux

 

Flux : 
Les différents flux de déchets dangereux générés par les acteurs de la plateforme aéroportuaire sont repris ci-dessous :

 

dechetsdangereux2

*Déchets d’Equipements Electriques et électroniques.

**Déchets provenant d‘Activités de Soins à Risque Infectieux : au sein de l'aéroport, ils sont produits par le service médical ainsi que les marins pompiers (produits sanguins, objets piquants, coupants, tranchants).

Prise en charge des déchets dangereux sur l’aéroport Marseille Provence
Selon le code de l’environnement, chaque entreprise est responsable de l’élimination de ses déchets. Le producteur du déchet doit être en mesure de démontrer que celui-ci a été pris en charge de manière réglementaire de sa production à son élimination. La diversité des flux et l’exigence de traçabilité rendent complexes les opérations de mutualisation des déchets dangereux.
Pourtant, l’aéroport Marseille Provence offre la possibilité aux acteurs de la plateforme de bénéficier d’un service de gestion des déchets dangereux. La mise à disposition des bacs de collecte et le déclenchement des enlèvements se fait sur demande de l’exploitant.
Les entreprises ne souhaitant pas disposer de ce service devront prendre à leur charge la gestion de leurs déchets dangereux et respecter la réglementation en matière de stockage, de collecte et d’élimination de ces déchets.

 

nosactions

 

Réalisation d'une cartographie des déchets
Ce support en cours d'élaboration permettra d'identifier les déchets produits par chaque atelier et locaux, et de s'assurer que pour chaque déchet, un collecteur spécifique est prévu. Le cas échéant, l'équipe prestation et multi-service en informera le prestataire pour demander une correction.

Amélioration des affiches de collecte et tri sur les bennes
Même si ces affiches existent, elles ne sont pas toujours optimisées. L'objectif est de vérifier avec le prestataire la lisibilité et la compréhension de ces affiches par le personnel concerné.
Le service développement durable, en étroite collaboration avec l'équipe des prestations et multi-service va également réaliser ses propres affiches sur les zones de collecte des déchets. De plus, des fiches "bonnes pratiques" vont être réalisées pour communiquer et sensibiliser le personnel au tri.

Sensibilisation du personnel 
Tout d'abord, le service environnement sera désormais visible sur les pages de l'Intranet où le personnel pourra entre autre consulter les fiches "bonnes pratiques". De plus, la refonte du site Internet permettra une meilleure communication au public sur le rôle et les missions du service.
Enfin, basé sur le principe de l'accueil sécurité imposé par la réglementation, le service développement durable animera un accueil environnement. Chaque nouvel arrivant sera tenu d'y participer, et ce quelque soit son statut au sein de l'entreprise. L'objectif étant de montrer au personnel quelles sont leurs responsabilités en terme d'environnement sur leur lieu de trava