Header icone

  Le Principe               Gestion des déchets         

Header separation

De nos jours, le recyclage des déchets représente un enjeu de taille dans la course pour la réduction des volumes de déchets . Le cycle de vie des déchets de l’aéroport comptent une étape cruciale pour économiser les ressources naturelles: le recyclage. 

Quelles sont les filières de tri existantes à l’AMP ?

A l’aéroport Marseille Provence, ce ne sont pas moins de 24 types de déchets dangereux ou non dangereux générés tout au long de l’année. A chaque typologie de déchets corresponds une filière de tri et une prise en charge spécifique : 

Les filières de tri AMP

Sur la plateforme AMP, on compte 28 filières de tri existantes dont 20 font l’objet d’une valorisation. La valorisation d’un déchet se définit par un procédé de transformation d’un état matériel ou organique à celui d’un nouvel usage : recyclage, compostage, création d’énergie.      
Sur notre site, les déchets valorisés sont principalement orientés vers des filières de recyclage afin de réintroduire dans le cycle de production du produit, des matériaux qui composaient un produit similaire lorsque celui-ci est arrivé en fin de vie.

Bénéfices du recyclage :  

  • réduire les quantités de déchets qui sont réutilisés pour créer de nouveaux produits ;
  • préserver les ressources naturelles puisque ce sont des matières recyclées qui sont utilisées pour créer de nouveaux produits ; 
Les usages des déchets après recyclage

 Quelles sont les quantités de déchets générées sur la plateforme aéroportuaire ?

Chaque année, près de 2000 tonnes de déchets sont générés par les salariés de l’AMP et les passagers de l’aéroport. Ce volume de déchets représente l’équivalent des déchets générés par une ville de 5000 habitants sur une année

Amp ville et déchets

L’aéroport Marseille Provence étant dans une dynamique de croissance (11 millions de passagers attendu pour 2025, développement des activités de commerce), les quantités de déchets produites devraient augmenter dans la même proportion.  Pour pallier à cette problématique, AMP a mis en place un système de gestion efficace  et s’est fixé un objectif ambitieux : 

valoriser 50% des déchets produits sur la plateforme d’ici à 2025

En 2017, 24% des déchets générés (majoritairement des déchets dangereux) sur la plateforme aéroportuaire été déjà orientés vers une filière de valorisation.